Palais de Justice

Dans un contexte de globalisation et de diversité des modes de vie, le rôle de la justice est désormais de répondre aux besoins de chaque citoyen et de prendre en compte les caractéristiques de notre époque actuelle. Le toit du projet symbolise la société et procure un sentiment d’appartenance ainsi que la volonté de vivre ensemble. Ses ondes caractérisent ses mouvements, le temps non linéaire dans lequel chacun s’inscrit. La justice, qui constitue l’une des composantes de la société, doit être perçue comme une main tendue pour s’améliorer, résoudre ses difficultés ou permettre de faire le chemin vers les autres en gardant l’espoir et l’optimisme que rien n’est perdu, ou plutôt que tout est encore possible.
La structure métallique abrite un village, un morceau de ville, sous un toit apaisant dont la géométrie épouse le paysage environnant. Le citoyen est ici accueilli à bras ouverts depuis le parvis, où déjà au loin il perçoit le bâtiment qui vient le chercher, le guide, et l’accompagne en se courbant au-dessus de l’entrée. Le sol est continu, il n’y a pas de rupture entre dedans et dehors, pas d’avant ni d’après, pas de posture à adopter en passant la porte. Ici tout est transparence, fluidité et sérénité. Il s’agit d’accueillir, c’est tout un symbole de convivialité à l’image de l’esprit lillois qui est retranscrit à travers une architecture qui n’est pas un immeuble parmi d’autres, mais bien un espace public abrité par un toit.

La fonction phare du programme, les salles d’audience de cabinet, est née de la volonté d’une justice plus accessible, plus proche de l’humain, aux démarches et processus simplifiés. Elle traduit la volonté de placer la conciliation au coeur du processus judiciaire en favorisant la médiation. C’est donc cette fonction prépondérante qui forme la genèse du projet, dans toute sa symbolique mais aussi dans sa structuration fonctionnelle et volumétrique