Peuple Belge

Par son écriture contemporaine et sa programmation inédite cet ensemble participe au renouvellement du paysage urbain de l’avenue du Peuple Belge. Des logements collectifs, se développent sur les étages supérieurs tandis que le rez-de-chaussée et le premier étage sont occupés par Le Cerisier en Ville, restaurant et brasserie gastronomiques qui compte également des chambres d’hôtes au-dessus. La parcelle de cet ensemble occupe l’angle majeur d’un îlot au cœur du tissu urbain du Vieux-Lille, face à l’hospice Comtesse et au Tribunal de Grande Instance. Les différentes hauteurs du bâti, qui intègrent les contraintes de prospects ainsi que les impératifs fonctionnels des programmes qu’il abrite, créent un volume en gradins aux perceptions multiples.

Le travail sur la volumétrie a été guidé par une volonté d’intégration à la morphologie bâtie environnante, constituée de bâtisses traditionnelles et de hautes constructions plus récentes. La situation induit un double mouvement d’adaptation et d’affirmation d’une architecture forte, ancrée dans son contexte et qui structure l’angle de rue par une volumétrie à la matérialité assumée, exprimée à travers un béton blanc de haute technicité. Lisse, blanc et épuré, le matériau est décliné sur l’ensemble des éléments structuraux. Il dessine une trame contemporaine qui s’adapte aux fonctions : de larges ouvertures sur la partie basse mettent en valeur les commerces, dans les étages, l’écriture se fait plus dense pour assurer l’intimité nécessaire au bien-être des habitants.